Le BTS Services informatiques aux organisations

Quelques principes fondateurs

Positionnement du diplôme

Si l'automatisation des tâches opérationnelles a été le premier chantier d'informatisation de la gestion des organisations - d'abord alléger les tâches administratives répétitives, puis améliorer les activités critiques - actuellement, il s'agit de rechercher non seulement l'amélioration de tous les processus opérationnels, au besoin en les reconfigurant, mais aussi l'optimisation de la gestion continue de l'information. Pour la plupart des organisations (marchandes et non-marchandes), l'adaptation du système d'information (SI) et sa maîtrise sont devenus des points stratégiques qui conditionnent non seulement le fonctionnement et la performance de l'organisation, mais le plus souvent sa survie. L'informatique correspond d'abord aux aspects technologiques du SI, à côté de la dimension humaine et de la dimension organisationnelle.

Ainsi a-t-il été proposé de rendre visible dans l'appellation même du diplôme, la notion de "services informatiques" (une sorte de retour aux sources...), c'est à dire la production de SOLUTIONS techniques à l'appui d'objectifs d'optimisation du SI en réponse aux besoins des métiers de l'organisation.

Positionnement du diplômé

Le titulaire du diplôme est chargé de produire et fournir certains services informatiques alignés sur les objectifs stratégiques d'une organisation cliente, soit en tant que collaborateur de cette organisation, soit en en tant qu'intervenant d'une société de conseil et de services informatiques, d'un éditeur de logiciels, d'une société de conseil en technologies. Pour intégrer cette diversité de contextes, l'entité de rattachement (interne ou externe) du diplômé est qualifiée de "prestataire informatique". Ce qui importe à ce propos, sont les éléments d'organisation qui s'y réfèrent, en particulier le SI du prestataire, puisqu'une partie du métier s'applique au développement et à la maintenance opérationnelle de ce SI.

Construction du référentiel

L'approche processus a inspiré la conception du référentiel en distinguant quatre processus métiers qui contribuent directement à l'activité principale du prestataire informatique et un processus support associé à la notion de gestion du patrimoine informatique. Cette composition en processus permet d'une part, de dégager l'identité professionnelle des deux options  du diplôme : "solutions logicielles et applications métiers" pour l'une et "solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux" pour l'autre et, d'autre part, de fournir une base d'organisation de la formation qui est développée dans le référentiel de certification.

Remerciements

Si de nombreuses références méthodologiques ont été mobilisées (ITIL, CIGREF, CMMI, COBIT, ITSM, ...) la proposition finale doit beaucoup aux apports déterminants des professionnels qui ont assidûment contribué aux travaux du groupe, comme SYNTEC Informatique (C Cochard), IBM (JL Pierrel), CISCO (Ch. Dolinsek), ADELI (D. Bergerot), LACAMIF (B. Naud), SOMALOG (JP. Martin). Qu'ils trouvent ici un hommage solennel rendu à la richesse de leurs apports mais aussi à l'alacrité de leur présence. De nombreux autres contributeurs de la profession ou de l'enseignement supérieur ont enrichi le travail commun par des apports de témoignages, des analyses, des mises en perspectives, nationales et européennes. Qu'ils trouvent ici l'expression de tous nos remerciements.

Alain Séré IG-EN

Pour en savoir plus